Assises nationales du tourisme : Après les discussions, les recommandations

Après 4 jours d’intenses débats sur le devenir du tourisme djiboutien, les assises nationales du tourisme se sont clôturées jeudi dernier au Palais du Peuple.  Organisées par le ministère délégué au Commerce,  ces assises ont débouché sur la nécessité d’élaborer un modèle de développement approprié aux avantages et aux potentialités du pays en la matière. Ce modèle sera basé sur le développement durable du tourisme et sur l’identité culturelle.  

Assises nationales du tourisme (1)

Le ministre de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, a présidé jeudi dernier au Palais du Peuple la cérémonie de clôture  des assises nationales du tourisme en présence de nombreux partenaires et opérateurs de ce secteur.

Dans un discours prononcé à cette occasion,  M. Dawaleh a d’emblée rappelé  que ces assises ont été une véritable opportunité pour aborder de nombreux sujets. Car les attentes des différents acteurs du tourisme et notamment les opérateurs privés sont énormes. «La réforme de l’Office national du tourisme et le maintien d’un dialogue dynamique avec les professionnels du tourisme et des secteurs associés sont des axes essentiels à la réforme du secteur », a-t-il affirmé.  Il a invité  les professionnels du tourisme à s’impliquer fortement et faire partie du haut dialogue public-privé, qui est un cadre de concertation et de réflexion stratégique.  « Pour qu’ensemble avec le gouvernement nous puissions améliorer l’attractivité et la compétitivité touristique de notre pays », a-t-il ajouté. Le ministre Ilyas Moussa Dawaleh a clôturé son allocution en martelant que le temps de la réflexion est terminé et que c’est désormais le temps de l’action.

Parmi les axes retenus pour le développement du tourisme national, il faut retenir entre autres la gestion et la régulation du tourisme, sa planification, la préservation et valorisation du patrimoine culturel et de l’environnement naturel. La structuration de l’offre touristique aussi qui consiste en la facilitation de l’émergence de nouveaux produits touristiques respectant de nouveaux standards et normes de qualité et d’environnement. En ce qui concerne les infrastructures, il a été convenu de mettre en place une stratégie de « corridors touristiques » reliant l’attractivité du littoral aux sites touristiques de l’intérieur.

S’agissant des  marchés et marketing, il a été décidé de promouvoir une image touristique internationale forte de Djibouti basée sur les recommandations du schéma directeur  de développement du tourisme durable et de démocratiser l’accès au tourisme et aux loisirs pour l’ensemble de la population, des plus jeunes et aux plus âgés, en favorisant le tourisme domestique comme deuxième pilier du développement touristique.

Pour ce qui est de la formation et qualification, les participants de ces assises nationales du tourisme ont jugé utile d’appuyer les formations initiales en hôtellerie et restauration du ministère de l’éducation nationale en favorisant la formation des formateurs et de renforcer les capacités des cadres des secteurs publics et privés du tourisme par le biais d’offres de  formations professionnelles continues.

Enfin sur le volet financement du tourisme, il est convenu de mettre en place des financements innovants (leasing, participatif), de mobiliser les ressources budgétaires pour assurer la mise en marché international de l’offre touristique de Djibouti et d’encourager le financement des projets « quick wins».

Après ces assises, le défi est de concrétiser tous ses objectifs pour un réel décollage du tourisme Djiboutien.

http://www.lanationdj.com/assises-nationales-du-tourisme-apres-les-discussions-les-recommandations/

Please follow and like us:
0