La région de Dikhil

La ville de l’unité : un carrefour incontournable

Une incursion possible en deux journées au départ de Djibouti, présente beaucoup d’attrait. Il s’agit de se rendre au Lac Abbé, en passant par Dikhil seconde région du sud. Après avoir traversé le Grand Bara dans sa longueur une trentaine de kilomètre de route goudronnée séparent encore l’automobiliste de Dikhil. Ils sont effectués très vite, et alors apparaît cette petite ville coquette, située sur un promontoire rocheux. A la place de ses maisons blanches et de son allée principale de lauriers roses, il n’existait il y a soixante dix ans qu’un groupe de petits huttes de nomades.

C’est en 1928 que fut créé en cet endroit un poste administratif, autour duquel un village allait naître.

A l’heure actuelle, Dikhil s’enorgueillit de posséder une belle palmeraie d’origine très ancienne.

La  vocation commerciale de ce chef lieu n’a cessé de s’affirmer au cours des ans, du fait de sa situation privilégiée qui fait d’elle un lieu de passage très fréquenté entre l’Ethiopie et Djibouti.

Le nom même de Dikhil évoque d’ailleurs un endroit de passage et de rencontre pour les nomades des plaines de Hanlé, de Gobaad et des Petit et Grand Bara.

Grâce à la route goudronnée qui la relie à la capitale, la ville de Dikhil est devenue très prospère. Elle compte environ 35.000 habitants réputés pour leur hospitalité.

Pour le voyageur, Dikhil n’est qu’une étape entre Djibouti et l’un des sites touristiques du territoire: le Lac Abbé. Pour s’y rendre, il faut quitter la route goudronnée au sortir de Dikhil et emprunter la piste indiquée sur la gauche . A l’endroit où l’on rencontre l’oued de Cheikhetti, qui a été très fréquenté de tout temps.

Un site archéologique mérite de retenir l’attention du voyageur. Des pierres taillées quadrangulaires sont assemblées à cet endroit que l’on appelle «Gallagota» sans maçonnerie ni fondation, qui remontent à une époque très lointaine.

Après ces vestiges, à une demi-heure de piste, dans la plaine de Gobaad, voici que surgit AsEyla, petit village à mi chemin entre Dikhil et le Lac Abbé. Le lendemain matin, départ de bonne heure pour le Lac Abbé où le lever du soleil et l’envol des flamants roses est un spectacle à ne pas manquer.

Le Lac Abbé constitue le site touristique naturel majeur de la région de Dikhil: Son paysage culturel, ses monuments naturels et son écosystème, témoignent des grands stades de l’histoire de la terre et des hommes. Le lac Abbé représente également une faune exceptionnelle. De nombreuses espèces d’oiseaux y sont répertoriées. Les plus emblématiques sont  le grand flamant ou flamant rose Phoenicopterus ruber et le petit flamant Phoenicopterus minor.