La foret du Day


Quand l’horizon s’aplanit ou que le chaos minéral s’apaise, un autre Djibouti se fait jour, fait de verdure et de fraîcheur.

La forêt du Day. L’oasis de Bankoualé et sa jolie cascade qui coule en toutes saisons alimentent des jardins verdoyants dominés par des palmiers caractéristiques de la région, couronnés d’un épais bouquet de feuilles dressées en éventail. Depuis ces jardins paradisiaques s’étirent les contreforts de la région montagneuse du Mont Goda (entre 1 200 et 1 700 mètres), qui bénéficie d’un climat doux, sanctuaire de nombreuses espèces animales et végétales. Au sommet de la montagne, la forêt du Day est le dernier vestige africain de la forêt primaire du Sahara avant la désertification. Des genévriers géants, des oliviers sauvages, des acacias, des jujubiers, d’impressionnants figuiers étrangleurs et d’autres spécimens d’une végétation rayée de la surface de la terre constituent le lieu de vie d’une faune variée : francolins, genettes, singes…