Obock

La région d’Obock a des dotations touristiques non négligeables notamment avec les îles des 7 frères et plusieurs mangroves notamment les forêts de Godoriya, de Khor Angar et de Ras Siyan lesquelles constituent des habitats pour des nombreux animaux terrestres et marins représentant une diversité biologique importante. Elles sont également le lieu de rencontre  d’un grand nombre d’oiseaux (héron vert de la mer rouge, pélican, oiseaux aquatiques).

On peut se rendre dans la ville d’Obock, chef lieu de cette région, par voie maritime( 2 heures par bac ou 1h00 par vedette) et par voie terrestre avec de 240 km depuis la capitale Djibouti-ville.

Obock est une ville historique et a été la première capitale du pays sous  le  protectorat français. Elle abrite la  première résidence du premier Gouverneur du Territoire, Mr Léonce Lagarde, actuelle demeure du Préfet de la région d’Obock.  Cette ville évoque aussi les récits de voyage des aventuriers du XIXe siècle, avec son cimetière marin chargé d’histoire.

La ville d’Obock est le point de départ des excursions vers les mangroves de Godoria et Khor Angar (à faire en petit bateau moteur ou canoë kayak), le phare de Ras Bir, et le site volcanique exceptionnel de Ras Syan. Dans l’arrière pays, les Mablas, massif verdoyant au climat tempéré sont coiffés de la seconde forêt du pays.

Le site magnifique est le terrain de jeu favori des amateurs de conduite sportive en brousse, tandis que les mordus d’alpinisme, des amateurs aux professionnels confirmés, y trouveront le lieu enchanteur de leur passion. Comme dans la forêt de Day, les espèces végétales semblent des survivantes des temps préhistoriques.