Plonger à Djibouti

La République de Djibouti possède un littoral de 370 Kilomètre de long depuis Ras Doumeira au Nord, jusqu’à Loyada au Sud et un vaste domaine maritime territorial qui se caractérise par la richesse et la diversité des écosystèmes marins qu’il abrite.
Les fonds sont intacts en raison d’une activité de plongée peu importante. Ainsi les fonds sont préférés à ceux de la mer rouge.
Venez plonger parmi une multitude de poissons et des coraux aux mille couleurs, dans une mer à la température idéale toute l’année.

 

 

Requins Baleines

Pouvant atteindre une taille de plus de 12 mètres en mer Rouge, le requin baleine est le plus grand des poissons. On le reconnait facilement par sa massive silhouette contrastant avec sa placide évolution. Chaque année entre novembre et février il est au rendez-vous sur les côtes Djiboutiennes.

C’est n’est nullement une coïncidence si Objectif Atlantide a organisé sa chasse au trésor à Djibouti ce mois de novembre. Ainsi, en plus d’une belle aventure humaine, les participants ont l’occasion de rencontrer ce géant des mers.

Nager aux côtés d’un requin baleine qui évolue la gueule grande ouverte, filtrant l’eau pour ne retenir que le plancton et les petits poissons est tout simplement magique.

Tous les ans, dans le Golfe de Tadjoura, les requins baleines se laissent facilement observer. Plusieurs dizaines d’individus se regroupent sur un même secteur à moins de 5 mètres de profondeur et proche de la côte. Ce sont des jeunes dont la taille varie de 3 à 8 mètres. Les adultes sont plutôt au large, à l’entrée du Golfe.

Traditionnellement, les Djiboutiens ne les différencient pas des autres requins. Le mythe des dents de la mer à la dent dure, et ces animaux sont craints par méconnaissance. Et si, eux, les dents de la terre leur faisaient peur. Les plongeurs, au contraire, se pressent à cette période de l’année pour nager aux côtés de ces grands animaux à la robe grise parsemée de points blancs.

Chaque jour, les clubs de plongée emmènent les curieux et, conscients de la richesse de cette vie marine c’est avec précaution qu’ils approchent leurs embarcations des requins baleines. Le briefing pour les plongeurs est clair : uniquement snorkeling, pas de mouvements brusques, une distance minimale de 3 mètres à respecter et une grande courtoisie entre chacun. Le gouvernement, compréhensif de cette richesse marine, travaille actuellement sur des lois pour la protection des requins-baleines.

Requin-baleine (Rhincodon typus) sur la cote sud du golfe de Tadjourah. Chaque année de novembre à fin février, des dizaines de jeunes requins-baleines viennent se goberger de plancton sur certains sites. Djibouti.
Requin-baleine (Rhincodon typus) sur la cote sud du golfe de Tadjourah. Chaque année de novembre à fin février, des dizaines de jeunes requins-baleines viennent se goberger de plancton sur certains sites. Djibouti.

 

Les scientifiques du monde entier se penchent quant à eux sérieusement sur la présence des requins baleines sur ces lieux, et sont fidèles à ces rendez-vous périodiques afin de mieux comprendre ces animaux.

Aujourd’hui deux grandes hypothèses sont avancées :

  • la première soutient que les requins ne seraient que de passage à Djibouti chaque année… mais leur provenance comme leur destination sont les inconnues de cette théorie.
  • la seconde prône la sédentarité des animaux sur la zone, et en dehors de ces périodes d’observation en surface, les requins resteraient tout simplement au large des côtes de Djibouti mais… plus profond.

Des émetteurs ont été fixés sur certains requins, mais sans conclusion viable à ce jour. Un des appareils a même été retrouvé sur les collines de Djibouti, un badaud l’ayant abandonné là après l’avoir trouvé sur une plage, l’animal s’en étant débarrassé ! : nous déclare Luc Poirier gérant du Lagon Bleu, club de plongée local.

Pour lui comme pour tant d’autres, la présence de ces géants des mers reste un mystère et cela ne fait que renforcer le caractère exceptionnel de ces rencontres djiboutiennes.

(texte issue de plongeur.com)

Les gentils géants de DjiboutiLe requin baleine (Rhincodon typus) est sans aucun doute la créature marine la plus spectaculaire de la planète, avec ses 12 à 15 mètres de longueur et un poids pouvant atteindre 12 tonnes.

De novembre à mars, Djibouti devient le rendez-vous incontournable pour l’observation de ces géants.

La baie d’Arta plage est en effet l’un des rares endroits au monde où des concentrations de requins baleines apparaissent dans les eaux proches du rivage où ils se laissent facilement observer et photographier. Palmes, masque et tuba suffisent largement pour rencontrer ces squales, stupéfiants de grâce et de beauté. Totalement inoffensifs, évoluant la gueule ouverte pour absorber le plancton, ils ont aussi la particularité d’être très joueurs ! Plonger et nager à leur côté est tout simplement magique. Les requins baleine ont toutefois une peau très rugueuse qui agit comme un abrasif sur la peau humaine. Il est par conséquent conseillé d’être très prudent et de respecter une distance de sécurité de quelques mètres…

Ses effectifs sont en baisse constante, et depuis 2002, l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) a classé le requin baleine parmi les espèces menacées d’extinction. Conscientes de l’importance de ces géants des mers pour le développement du tourisme Djiboutien, les autorités ont pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir leur protection (décret du 22 avril 2004).