Non loin du lac, l’Ardoukoba, du nom du secteur où il est apparu, est situé sur une dorsale océanique à l’air libre et qui est très active : les fissures lithosphériques sur lesquelles il se trouve s’ouvrent à la vitesse moyenne de 3 cm par an. L’Ardoukôba est le dernier-né des volcans de la planète, et il est celui qui a eu la vie la plus brève : son éruption a duré du 7 au 14 novembre 1978. Siège d’une intense activité sismique et tectonique, la région est le résultat de phénomènes géologiques uniques au monde. Un spectacle hallucinant qui confère à ces terres un aspect “hors du temps” de toute beauté.

 Cette curiosité côtoie une curiosité géologique encore plus rare : la fameuse faille à ciel ouvert qui sépare progressivement deux parties du monde. Djibouti se trouve à la croisée de l’Afrique et de l’Arabie : 2 continents qui s’éloignent.

Champ de lave-Faille